voyage aux confins des Marches

Portrait de Ghislain.Garlatti

samedi 20 juillet un petit groupe d'adhérents de Mémoire et Patrimoine des Marches sont partis explorer le lieu-dit de la "tête de l'Abyme", à deux pas du col du Granier. Ils auront exploré ce lieu emblématique qui est à la fois le plus élevé des Marches (1140m) et le plus à l'ouest. Dans le passé, appelé col du frène, il y avait là la fameuse borne sarde marquant à la fois la frontière franco-savoyarde de 1672 et celle de 1760. Malheureusement ni la borne 37 ni la borne 38 n'ont été retrouvées.